Rencontre avec Frédéric Lambercy, ingénieur en électronique et responsable du département R&D chez Gigatec
Quelle est le rôle du responsable R&D ?
Nos clients font appel à nous pour le développement de leur produit. Ils ont parfois une idée précise de celui-ci, parfois moins car ils ne sont pas forcément toujours issus du milieu électronique et nous leur offrons notre expertise technique.Développer un produit qui n’existe pas encore signifie qu’il faut résoudre un certain nombre de problèmes, ce que l’on appelle communément des verrous techniques. Le rôle d’une équipe R&D c’est d’être innovante et imaginative afin de résoudre chacun de ces verrous tout en maintenant le budget fixé. Mon métier consiste donc à superviser le projet dans sa globalité en ne perdant pas de vue l’objectif tout en faisant le pont entre les ingénieurs et le client.
À quoi ressemble une journée habituelle chez Gigatec ?

Les journées démarrent tôt car il y a beaucoup à faire. Je commence toujours par une courte séance de briefing avec mon équipe pour planifier l’avancée des projets. Mes journées sont rythmées par les rencontres avec nos clients où nous discutons des solutions proposées, puis il faut les appliquer. Le gros avantage pour notre département R&D, c’est notre accès immédiat à l’appareil de production, car les ateliers et les machines sont au même endroit. Cela nous donne deux atouts; tout d’abord un retour constructif concernant la productibilité du produit et ensuite la rapidité d’exécution, nous permettant d’avancer rapidement dans les projets.

Décrivez-nous un projet sur lequel vous travaillez actuellement.

La société SP-Tech Active nous a demandé de créer une ceinture destinée aux seniors et capable de prévenir la fracture du col du fémur lors d’une chute. Ce projet innovant a demandé beaucoup de recherches et après plus d’un an de travail, nous avons développé une ceinture fiable à près de 100%. Elle est constituée d’un airbag, de capteurs sophistiqués et d’un algorithme très innovant capable de détecter une chute en quelques millièmes de secondes. Cette ceinture est encore en phase de test, mais le projet avançant vite, elle devrait être proposée par notre client cette année.

Avant d’être responsable du R&D chez Gigatec, quel a été votre parcours ?

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionné par les technologies et la technique. Logiquement, j’ai donc entamé un apprentissage d’électronicien durant lequel j’ai obtenu une maturité professionnelle technique. Durant cette formation, j’avais la possibilité de faire un stage à l’EPFL, et j’ai finalement pu être engagé chez K-Team SA, à l’époque, c’était une start-up spin off de l’EPFL spécialisée en robotique. Lorsque K-Team m’a proposé de rester, j’ai commencé des études d’ingénieur en génie énergétique à Yverdon, puis quelques années plus tard et mon diplôme en poche, j’ai pu reprendre la place du responsable R&D, en parallèle, j’ai repris des études en gestion de projet. K-Team a ensuite évolué pour se rapprocher de Gigatec SA, ce qui a permis aux deux entreprises de fusionner leurs départements R&D pour créer une équipe de R&D pluridisciplinaire maitrisant de nombreux domaines d’application.